Mortelle Paillette

Ce nom est une bouteille à la mer lancée par un dauphin.
Le strass est le mal du siècle. La paillette attire et tue.
Ce groupe créé à l'initiative de deux femmes parle d'amour, de nature, de sexe, de tabou, de féminité, de maladie humaine sur fond de poésie absurde.

C'est un rock à multiples facettes, teinté de jazz, de funk, de chant lyrique où l'instrumental parle autant que le texte. Certains y trouvent le son de Sonic Youth, d'autres le spectre vocal de Catherine Ringer.

 

Mortelle Paillette

L'ENERGIE de Melanie : une éspèce de diva rock lyrique, un brin satirique. Elle chante en vers, en langue inventée, en sons et en bruits.

STABLE, MOUVANTE, PUISSANTE, La section rythmique avec Guillaume et Céline (bass/batt) : comme l'inébranlable ressac, laisse parfois s'échapper une voix pour sublimer les envolées de Mélanie.

LUDIQUE ET JUBILATOIRE, Le jeu de mathieu à la guitare élèctrique : sur pédales, à dos de cocottes en plastique, il flotte dans le bain.